Zentrale Produktionsstrecke FUSO in Tramagal

Le site de production central de FUSO Canter en Europe : l'usine de Tramagal


Un demi-siècle d'histoire animée, plus de 200 000 véhicules produits et la tête de pont de FUSO en Europe : l'usine de Tramagal, à quelque 150 km au nord-est de Lisbonne, produit sur 39 900 m2 avec plus de 300 collaboratrices et collaborateurs le camion de faible tonnage FUSO Canter pour une trentaine de pays d'Europe.



 

Développé au Japon, assemblé en Europe

 

Près de 50 % des composants du Canter sont fournis par plus de 90 fournisseurs européens. La boîte de vitesses automatisée à double embrayage DUONIC® est l'une des remarquables innovations techniques du Canter. Il s'agit de la première boîte de vitesses à double embrayage pour camions de faible tonnage au monde. FUSO fournit principalement des pièces nécessitant un usage intensif des machines-outils pour la cabine et le cadre en provenance du Japon, ainsi que des pièces d'essieu, de volant, de chauffage, de climatisation et la boîte de vitesses novatrice à double embrayage DUONIC® 2.0.

 

Techniker montieren FUSO Canter in einer Werkstatt

 

Production : caisse nue à la finition artisanale soignée

 

La caisse nue de la cabine réalisée avec une précision d'orfèvre contribue pour une part essentiel à la grande qualité du Canter fabriqué dans ces ateliers. L'ensemble des tôles utilisées sur les sites de production du monde entier provient de l'usine de Kawasaki au Japon. Cette organisation garantit non seulement des coûts de production avantageux, mais aussi une qualité homogène élevée à l'échelle mondiale.

 

 

 

Montage : un travail minutieux à l'extérieur comme à l'intérieur de la cabine

 

Au cours du montage, le véhicule est doté successivement de la tringlerie d'essuie-glaces, de joints de vitres, de faisceaux de câbles, d'habillages de contre-portes, de l'unité servofrein et pédalier, des habillages intérieurs et de l'isolation phonique ou de la planche de bord, des vitres et des rétroviseurs extérieurs. Les sièges sont tout d'abord montés dans un hall attenant par un sous-traitant et livrés dans l'ordre précis du passage des véhicules sur la chaîne de production. Après la phase de montage, la cabine suspendue à la chaîne est transférée sur la ligne suivante pour l'étape du « mariage », autrement dit de l'association avec le châssis.

 

 

Peinture : protection anticorrosion grâce à un traitement par trempé cataphorèse haut de gamme

 

90 % de tous les Canter sont blancs. 86 autres peintures sont proposées au choix selon les besoins. La qualité élevée de la peinture du Canter repose sur un prétraitement en profondeur dans une cabine de mise en peinture par trempé cataphorèse. Le cadre grenaillé, puis anodisé dans le cadre d'un prétraitement garantit une protection anticorrosion maximale.

 

 

 

Réception finale : contrôle minutieux de toutes les fonctions

 

Les fonctions du nouveau camion sont contrôlées. Des collaborateurs spécialement formés pour cette tâche vérifient toutes les fonctions du nouveau véhicule telles que le moteur et la boîte de vitesses, le chauffage, la climatisation et jusqu'aux balais d'essuie-glace. La voie et l'éclairage sont réglés, de même que le tachymètre et le tachygraphe. Un dernier contrôle visuel est effectué. Le fonctionnement du système antiblocage de roues est enfin testé sur un court trajet dans le site de l'entreprise.